vendredi, 08 janvier 2016 06:53

L’usage d’internet par les adolescents

    kidsInternet a changé nos modes de communications et offre aujourd'hui un champ libre à toutes les explorations. C'est ce qui plaît au jeune public, qui est le plus nombreux à utiliser internet : vidéos, musique, informations, jeux, applications..

    Internet offre un savoir libre et les adolescent c'est à dire les jeunes âgés de 11 à 19 ans en moyenne, l'utiliseraient plus de 13h par jour sous différents périphériques : ordinateurs de bureau, Smartphone ou encore, tablette.

    Mais qu'en pensent les parents ? Que disent-ils ? Comment chacun perçoit-il l'usage d'internet par rapport à l'autre ? Notre article du jour traitera d'une étude menée conjointement sur la perception d'internet par les adolescents en comparaison de la perception de ce dernier par leurs parents. Nous traiterons également, de l'usage d'outils de sécurité pour le contrôle des activités en ligne.

    Adolescents : une étude comparative sur leur utilisation d'internet

    Chaque année se tient le "Safer Internet Day". Cet évènement qui est généralement organisé dans plus de 30 pays différents a pour but de sensibiliser les plus jeunes (enfants, pré-adolescent et adolescent) sur l’usage d'internet et des nouvelles technologies d'une manière globale.

    À cette occasion, des études sont en même temps menées sur la perception d'internet par les plus jeunes. Puis, elle est comparée à la perception des parents également. Les études sont menées au niveau des usages du Web, du niveau de sécurité perçu, et des différents comportements de chacun sur la toile. La connaissance des droits et des devoirs des internautes sont également étudiés. Ainsi en 2013, cette étude se révéla être très intéressante en de nombreux points. Ce sont plus de  403 enfants âgés de 11 à 17 ans qui furent interrogées en même temps que leurs parents.

    Quelques statistiques et chiffres

    77% des jeunes âgés de 11 à 17 ans se rendent sur internet au moins une fois par jour

    48% d'entre eux vont sur le web plusieurs fois par jour

    Les parents connaissent les équipements présents au sein du foyer : mis à part les tablettes, les parents pensent que leurs enfants utilisent encore plus les ordinateurs portables. Cela est vrai : ce sont encore les périphériques les plus présents dans la maison avec 82% de l’ensemble des foyers concernés.

    kids

    L'étude montre aussi que plus les enfants avancent dans l'âge ils utilisent les nouvelles technologies de manière autonome : 70% des jeunes âgés de 15 à 17 ans accèdent à internet à l’abri des regards. De leur côté, les parents en sont conscients et entrevoient très bien le type d'activités de leurs enfants en ligne.

    Presque tous les adolescents utilise internet pour le travail scolaire, les films, la musique, la les emails et les jeux vidéo.  61% des jeunes interrogés, accèdent à Facebook.

    La sécurité perçue par les adolescents et leurs parents

    58% des parents enfants et 59% de leurs enfants trouvent et pensent qu'internet est un "endroit" dangereux. Les parents des filles étant les plus inquiets sur la question. L'étude démontre aussi que si les enfants se sentent en sécurité sur le web cela est dû à une large sensibilisation de la part des parents aux dangers potentiels de la toile : 68% des parents sensibilisent leurs enfants.

    Cependant, outre la sensibilisation, de nombreux parents approuvent également la surveillance des activités en ligne de leurs enfants et un très grand nombre déclare "surveiller étroitement l'enfant par dessus l'épaule".

    Chaque parent a sa propre méthode. Parmi elles figurent :

    • La sensibilisation par la discussion
    • La surveillance par consentement mutuel parent-enfant
    • L'utilisation de logiciels espions pour mobile et tablette ou ordinateur de bureau

    L'utilisation des applications d'espionnage par les parents

    De nombreux parents déclarent utiliser des programmes permettant de suivre à distance les activités en ligne d'un enfants mais également ses activités d'appels, de sms ainsi que ses déplacements. Les parents avouent se sentir plus à l'aise et ressentir un sentiment de sécurité vis à vs de l'installation de ces programmes sur l'ordinateur de la maison pour sur les Smartphones et tablettes. Pour beaucoup il s'agit réellement d'un chaperon virtuel.

    En effet, de nombreux parents avouent se sentir perdus ou dépasser par les nouvelles technologies et trouvent, en ces applications de contrôle à distance telles que mSpy ou FlexiSPY, des outils inspirant confiance et efficacité.

    Les parents interrogés affirment qu'il s'agit ici de laisser plus de liberté tout en surveillant. Ils pensent également qu'il s'agit d'un excellent compromis dans la relation parent/enfant.

    Suivant une étude internationale assez récente sur l'usage des logiciels espions par les parents, ce sont 58 % d'entre eux qui surveillent ce que dit leur enfant sur les plateformes de messageries instantanées et les réseaux sociaux, par exemple.

    Pourquoi ces programmes de surveillance plaisent ils autant ?

    Tout d'abord, comparé à toutes les fonctionnalités qu'ils peuvent offrir, ces logiciels d'espionnage sont peu coûteux. Ensuite, ils sont très faciles à utiliser et ludique. Leur mode de fonctionnement est simple et les activités surveillées sont regroupées dans un compte privé auquel le parent accède via internet. Ils fonctionnent un peu comme un compte email. De ce fait même les parents les moins "geek" peuvent s'en  servir.

    Enfin, les fonctionnalités proposées permettent aux parents d'avoir un large aperçu détaillé des activités de l'enfant : sa position géographique par exemple, les sites qu'il consulte, les sms qu'il reçoit, ses contacts, ses appels émis et reçus ou encore, ses mots de passes ou les mots clés tapés sur le clavier.

    Devant la forte croissance de l'usage des nouvelles technologies par les plus jeunes, il semble que l'usage des applications de surveillance mobile par les parents, ne soit pas prêt de s'arrêter non plus. Les statistiques le montrent : les parents s'équipent en même temps que les enfants évoluent sur le Web. Les deux courbes se rejoignent.