lundi, 14 juillet 2014 12:35

La mode du Selfie ou les dangers du partage de photos en ligne

    Apparut et utilisé pour la première fois en 2002, le terme Selfie est devenue une véritable mode désormais. Certains en font déjà des déclinaisons très tendances comme le triselfie (photos à trois). Le Selfie consiste à la prise d’une photographie par soi-même.

    Ce sont ces photos mi-mal cadrées mi déformées qui sont prises lorsque vous tenez l’appareil photo ou le Smartphone orienté vers vous même. Certains selfie peuvent être artistiques et montés et certains sites en font maintenant la promotion par le biais de divers concours.

    Le selfie est même réalisé par les personnalités les plus connues de la planète. Comment ne pas mentionner le selfie d’Angela Merkel lors de la finale de la coupe du monde au Brésil suite à la victoire de l’Allemagne ?

    Pourquoi le Selfie plaît-il tant ?

    Le Selfie touchait principalement les jeunes mais désormais, il se répand partout sur la toile et notamment, sur les réseaux sociaux, véritable album photo à ciel ouvert. Le Selfie est un dérivé contracté du terme anglais self , qui signifie« soi-même », on l’apelle aussi l « autophoto » ou « égoportrait ».

    Il s’agit tout simplement d’un autoportrait photographique que l’on réalise avec un appareil (appreil photo numérique, smartphone, tablette) puis, que l’on charge ensuite et que l’on partage sur les divers réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram,Twitter ou encore Tumblr ou Flickr. Cela sert initialement à compléter votre profil ou votre album photo pour rapporter sa présence dans un lieu, un pays ou pendant un évènement spécifique. Cette mode du selfie remplace un peu le célèbre « WAZ HERE » qui était très usité il y a de cela 10 ans maintenant. Lorsque quelqu’un visitait un lieu par exemple, l’on pouvait parfois voir, écrit sur un mur, « Jonh was here » (Jonh est passé par là).

    Peu à peu le selfie se développe alors et prend un tournant notamment en 2012 lorsque l’astronaute de la Station spatiale internationale Akihiko Hoshide fait un selfie plutôt artistique dans l’espace avec le soleil en arrière plan ainsi qu’une mise en abyme.

    Le Selfie et ses dérivés

    Le selfie, pourtant anodin au départ( qui n’en a jamais fait ?) connaît lui aussi ses dérivés. On voit maintenant apparaître sur les réseaux sociaux le sexting-selfie. Comprenez ici une version plus sexy de la photo et c’est là que l’autoportrait photographique prend une tournure pour le moins dangereuse et notamment chez les jeunes.

    Nous le savons bien, internet et ses réseaux sociaux concernent beaucoup les jeunes, et notamment les adolescent qui y voit un moyen facile de communiquer, de se faire des amis (virtuels ou pas) et d’échanger en temps réel. Notre époque se veut être rapide et instantanée. Pas de place pour le temps, pas de place pour la durée, les jeunes d’aujourd’hui veulent tout, tout de suite et maintenant. Aussi, le suivi en temps réel d’activité et de discussion est il très en vogue de nos jours.

    Le partage de photos en ligne en fait partie. Les adolescents les partagent, les commencent, chacun essayant de réaliser la photo qui ferait son petit effet ou son buzz. On veut être populaire au lycée, on veut faire parler de soi sur la toile. Mais, attention, le revers de la médaille n’est jamais bien loin !

    Le partage de photos en ligne

    La photo est un portrait. Une photographie de soi, c’est un peu un petit bout de vie privée que l’on met en ligne sur internet. Et comme chacun le sait, qui dit internet, dit « adieu vie privée » car le partage de photo peut aller très vite, se propager et causer des dégâts irréparables.

    L’adolescent de part sa jeunesse et son entrée toute récente dans le monde adulte, se cherche et confond parfois le monde réel à son imaginaire. Les limites peuvent parfois être mal perçues et en voulant simplement créer un petit buzz autour de lui, le jeune adulte se rend alors compte – mais trop tard – que le mal est fait. Chaque jour, ce sont des milliers de photos qui sont échangées via internet et notamment sur les messageries instantanées, les Facebook et autres célèbres réseaux sociaux.

    Parfois anodines et mignonnettes , ces photos que l’enfant va publier sur la toile vont être sujet à des commentaires. Tout peut bien se passer mais en proie à un irrésistible désir d’auto-satisfaction et de reconnaissance vis à vis des autres, l’adolescent va toujours repousser ces fameuses limites notamment par la publications de photos plus ou moins provocantes ou à caractère sexuel.

    Deux options sont valables : soit, le jeune devient la risée de son lycée ou de son collège et voit arriver un déferlement de commentaires cruels et sarcastiques, soit, il attire vers lui, détraqués sexuels et autres pervers. C’est ici, parents, que le danger le guette car le cyber harcèlement malheureusement existe et est bien réel et conduit parfois au pire !

    Attention, danger !

    Le pervers ou le cyber-criminel sait y faire et si, en plus, l’enfant publie des photos pour le moins osées de lui même, cela va d’autant lus attiser la curiosité de ces détraqués. Se créant bien souvent un faux compte, comme il est si facile de le faire, le cyber-harceleur va ensuite prendre en chasse sa victime et converser avec elle de choses et d’autres. Il pourra parfois demander d’autres photos ou un rendez vous en réel alors prudence…mieux vaut prévenir que guerir comme on le sait si bien.

    Comment protéger l’enfant des dangers du partage de photos en ligne

    DISCUSSION

    D’abord, il vous faudra aborder le sujet avec lui. Évitez néanmoins de le prendre au pied du mur ou de lui poser des questions trop intimes car en le gênant, il se fermera comme une huître. Abordez les questions d’internet avec lui, demandez lui s’il fait des photos avec son Smartphone, demandez lui calmement s’il échange des photos ou les publient  par le biais de son compte Facebook par exemple.

    Ensuite de quoi, faites lui savoir qu’internet peut aussi être un champs de mines, que des dangers bien réels existent et prévenez le des cyber-criminels ainsi que du cyber-harcèlement. Apprenez lui à juger ses propres photos, à être habillé correctement lorsqu’il en prend une et surtout, à ne pas se photographier dans des situations plus ou moins équivoques. Surtout concernant les jeunes filles, car il est malheureux de constater qu’elles sont plus nombreuses à être victime des dangers des photos en ligne que les garçons.

    PROTECTION ET ACTION

    Il existe également des solutions plus drastiques mais efficaces en tout cas. L’utilisation d’un logiciel de surveillance à distance à fait ses preuves chez de nombreux parents et ils sont aujourd’hui des milliers à y avoir recours pour la protection de la vie privée de leurs enfants. L’installation d’un logiciel espion tels que mSpy par exemple, peut s’avérer capitale pour surveiller les activités en ligne de l’enfant.

    Que propose ce logiciel espion ?

    mSpy est un logiciel de surveillance pour Smartphones et tablettes. Une fois installé, il agit alors en arrière plan sur le téléphone cible (celui sur lequel il est installé). Depuis la maison ou depuis le bureau, les parents peuvent alors se connecter à compte protéger sur lequel sont diffusées toutes les informations relatives à la surveillance des activités du téléphone de l’enfant.

    Ce type de logiciel espion est parfaitement invisible mais il est toutefois conseillé d’en avertir l’enfant au préalable. Cela évitera les conflits à la maison si jamais, celui-ci découvrait que vous espionnez son portable. Il est toujours préférable d’ouvrir la voie du dialogue avec un adolescent ou qui que ce soit, dans l’utilisation des programmes d’espionnage.

    Une fois mSpy installé, ce logiciel vous permet d’accéder à plusieurs fonctionnalités suivant l’abonnement auquel vous allez souscrire. Ainsi vous pourrez notamment suivre la position gps du téléphone, retracez ses appels reçus ou émis, les emails mais également :

    • Vérifier et avoir un oeil attentifs sur les activités de tchat : Viber, WhatsApp, Skype, Facebook par exemple
    • Contrôler les activités internet et bloquer le site de votre choix pour un laps de temps donné
    • Avoir accès à tout l’historique web et aux favoris internet
    • Vérifier toutes les photos qui ont été prises avec le téléphone ou la tablette pour les passer en revue
    • Vérifier et avoir accès à toutes les vidéos prises par le smartphone ou la tablette
    • Verrouiller l’appareil à distance
    • Effacer toutes les données du téléphone en cas d’urgence (attention, cette action est irréversible)

    Avec internet et les réseaux sociaux, la prudence est de mise

    Qu’il s’agisse donc des selfie ou encore des fameux tchats, désormais, la vie de nos adolescents a changé et loin le temps du simple jeu vidéo ou du magazine pour adulte discrètement chipé à la maison. Maintenant, les parents eux aussi, doivent être à la pointe sur les questions de sécurité tout en continuant à privilégier le dialogue au sein de la famille. Discussions et programmes adéquats peuvent être des armes redoutables pour protéger nos enfants et ce sont pourtant des solutions toutes simples et faciles à mettre en place.