samedi, 09 janvier 2016 06:52

Le phénomène Kakao Talk

    imCertes les Smartphones et les tablettes servent à se connecter où que l'on soit, à téléphoner, à enregistrer des contacts etc. Mais, outre leur première utilisation, ces périphériques mobiles et connectés sont aussi un nouveau moyen de communication pour tous les âges.

    Que l'on soit un adolescent en mal de popularité ou un jeune adulte qui créé des liens sociaux, un adulte qui recherche ses anciens copains du lycée ou, simplement quelqu'un qui désire rester en contact avec d'autres, ce sont les messageries instantanées qui prennent une part importante des activités en ligne de chacun via les Smartphones et les Tablettes.

    La nouveauté créée le phénomène et Kakao Talk en est un.

    Qu'est ce que Kakao Talk ?

    C'est en 2010, que Kakao Talk fait son apparition. Il s'agit d'une application de messagerie instantanée venant tout droit de Corée du Sud où il fait sensation. Mais Kakao n'est pas seulement populaire là bas, car depuis son lancement, l'application a continué d'élargir sa base d'utilisateurs et compte dorénavant environ plus de 140 millions d'utilisateurs à travers le monde.

    Cette IM permet, comme beaucoup de ses concurrent de discuter gratuitement via des discussions textes (tchat). Elle permet également de passer gratuitement des appels de contacts enregistré à contact enregistré, comme le propose Skype.
    Depuis sa création, KakaoTalk est disponible dans plus de 230 pays et en plus de 15 langues.

    En Corée du Sud, où il est le plus populaire, le programme est installé chez plus de 93% des propriétaires de Smartphones.

    Le podium des applications de messageries instantanées

    Avant de développer pourquoi il serait utile pour les fabricants de logiciels de surveillance de créer une fonction d'espionnage des activités de Kakao Talk, regardons ce que sont devenus toutes ces messageries instantanées et quelle place elles occupent dans nos vies connectées. Voici les chiffres actuels des IM les plus populaires :

    En France en 2015 :

    Facebook Messenger : 42%
    Skype : 26%
    SnapChat : 23%
    WhatsApp : 6%

    Dans le monde en 2015 :

    WhatsApp : 800 millions d'utilisateurs actifs par mois
    Facebook : 700 millions d'utilisateurs actifs par mois
    QQ Mobile : 603 millions d'utilisateurs actifs par mois
    WeChat : 600 millions d'utilisateurs actifs par mois
    Skype : 300 millions d'utilisateurs actifs par mois
    Viber : 249 millions d'utilisateurs actifs par mois
    Line : 211 millions d'utilisateurs actifs par mois
    Kik Messenger : 200 millions d'utilisateurs actifs par mois
    Blackberrry Messenger : 91 millions d'utilisateurs actifs par mois
    Kakao Talk : 49 millions d'utilisateurs actifs par mois

    Croissance de la popularité des IM et croissance de l'industrie du logiciel espion

    A en voir ses chiffres, la tête nous tourne et on comprend mieux pourquoi l'industrie du logiciel d'espionnage pour mobile se porte plutôt bien car outre leurs fonctionnalités de base, ces programmes de surveillance à distance permettent également de surveiller les activités de tchat de ces messageries populaires. On remarquera que la courbe des têtes de listes est équivalentes aux messageries que proposent de surveiller ces logiciels de contrôle.

    C'est ainsi que les fabricants de ce type de programme tels que FlexiSPY ou mSpy pour ne citer qu'eux, se mettent sans cesse à jour et, nul doute que très bientôt, il sera possible de compter Kakao Talk dans la liste des IM qu'il est possible de surveiller.

    Surveillance de Kakao Talk ou "Kakao Talk Spy"

    Pour l'instant, la fonction n'existe pas et à tous les parents qui désireraient surveiller les activités de Kakao Talk, pour le moment, il faut rester patient car puisque la popularité de l'application va grandissante, il est certain que très prochainement, une application d'espionnage développera une telle fonctionnalité.

    Pour le moment, les logiciels espions dans leur majorité permettent de surveiller en moyenne une bonne dizaine d'IM voire plus dans le cas de FlexiSPY. Actuellement on peut donc surveiller WhatsApp, Line, Hangout, Telegram, iMessage, Skype, We Chat, Blackberry Messenger ou encore Facebook. Cela est déjà beaucoup !

    Une chose est certaine, si vous aussi êtes un parent inquiets désireux de surveiller étroitement les activités en ligne de votre enfant ou de votre adolescent, sachez qu'il est presque sûr qu'il utilise l'une de ces messageries et peut être bien, prochainement ou aujourd'hui, Kakao Talk également.