samedi, 05 mars 2016 05:36

Une cybercriminalité en pleine expansion

    Internet c'est bien sûr formidable et il a révolutionné nos modes de vie et nos méthodes d'informations, cependant il faut se méfier de l'eau qui dort. Certains le savent déjà, disons la tranche d'âge des 20 - 40 ans, car ils ont grandi avec le Net mais les personnes âgés, les séniors et les enfants sont des proies faciles. Pirate du Web, firme publicitaire, réseaux sociaux, vos données valent de l'or à leurs yeux...

    Du piratage au vol des données : ces dangers d'Internet

    Le piratage et l’exploitation abusive des données personnelles des internautes sont les menaces d'internet. Comment mieux se protéger ? Quels sont les chiffres de la cybercriminalité ?

    Tous les jours, chaque minute dans le monde, des données sont piratées et nous avons de multiples exemples le prouvent comme celui des 20 millions de fonctionnaires piratés aux Etats-Unis. Sans citer l'exemple des hackers chinois ou des véhicules de la marque Chrysler qui, ont été rappelés par le constructeur car des petits malins avaient réussi à prendre le contrôle à distance d'un véhicule de la gamme.

    Enfin, plus léger mais non moins important, témoignage de notre ère numérique, l'exemple du site de rencontres adultères qui s'est fait piraté plus de 25 Go de données contenant noms et historique de milliers d'infidèles. Ces données avaient été révélées sur internet.

    Tout cela fait bien peur d'autant que ces cas là ne sont pas isolés mais bien des exemples parmi tant d'autres, se produisant tous les jours dans le monde via internet.

    Voici d'ailleurs, quelques chiffres plutôt inquiétants de la cybercriminalité qui nous entoure :

    • 80% des messages reçus sont des spams
    • 345 menaces de cyber attaques chaque minute dans le monde
    • En 2014 les cyber attaques ont augmenté de 51% en France

    Digitalisation de nos vies

    Nos vies personnelles et professionnelles sont digitalisées aujourd'hui et rares sont ceux à ne pas avoir de Smartphone entre les mains pour surfer. De ce fait et, puisque les objets connectés font partie intégrante de vos vies désormais, nous remettons entre les mains du Net, une grande quantité d'informations personnelles et/ou confidentielles : nos coordonnées bancaires, nos noms, nos adresses, notre géolocalisation etc...De quoi ravir les hackers .

    Cela n'est pas prêt de s'arrêter car nous subissons un grand boom des appareils connectés avec par exemple, plus de 12 milliards d'appareils (Smartphone et tablettes et autres) vendus en 2015. Les prévisions des ventes donnent elles, plus de 38 milliards d'ici à 2020.

    Une fortune à la clé

    Pourquoi les hackers et pirates se donnent-ils autant de mal après tout ? Quel est le but du "jeu" ? Tout simplement de vendre de la publicité avec ces données personnelles. Des listes entières peuvent ainsi être revendues aux géants de la planète qui se frottent les mains à l'idée de posséder des millions d'email et de noms.

    A cela, vous pouvez rajouter toutes les traces que nous laissons derrière nous, comme des proies qui ne savent pas qu'elles sont chassées. Ces traces sont toutes bêtes et, nous ne "nettoyons" rien derrière nous hélas. Parmi elles sont les plus croustillantes pour les moteurs de recherche et les réseaux sociaux.

    On raconte que Google peut prédire les épidémies de grippe par les recherches que tapent les internautes en hiver !

    Nous laissons tout derrière nous comme nos religions, nos musiques, nos goûts culturels, nos avis politiques, préférences sexuelles, position géographique etc.

    Ces données comportementales servent donc, à vendre de la publicité. Des algorithmes, trient nos profils et nos recherches et les revendent à des annonceurs pour qu'ils puissent vendre mieux. Adwords de Google ou la publicité Facebook en sont les exemples rois.

    En plus, à cela se rajoute notre engouement pour le Net dont, nous ne sommes pas près de nous passer. Regardez ces quelques exemples de chiffres :

    • 250 milliards de photos sont enregistrées sur Facebook
    • 2 milliards d'inscrits sur les réseaux sociaux
    • 30 milliard de contenus partagés chaque jour sur Facebook
    • 4 millions de recherches sur Google tous les jours
    • 347 000 photos partagées sur Instagram

    Mieux protéger les plus sensibles

    Il existe cependant des moyens d'agir et de se sécuriser. Il existe des logiciels qui cryptent nos données, d'autres qui génèrent des mots de passe complexe, d'autres encore qui servent à contrôler toutes les activités d'internet pour mieux gérer les menaces.

    Qu'il s'agisse de nos enfants ou, de personnes très âgées de notre entourage qui, de part leur époque, ne sont pas souvent au fait des menaces d'internet, quelques principes de base peuvent être expliqués comme :

    • Trouver un mot de passe complexe
    • Changer régulièrement de mot de passe
    • Ne jamais le divulguer
    • Utiliser des logiciels anti-spam
    • Naviguer en mode privé via nos navigateurs internet
    • Ne pas donner son adresse email sur tous les sites que l'on rencontre etc

    Outre ses règles de protection de base, il existe également, les logiciels de surveillance qui fonctionne sur mobile comme FlexiSPY mais également sur PC comme mSpy pour ordinateur.

    Ces logiciels peuvent servir de programmes de sécurité et de vérification et aident à mieux protéger les données des enfants et des personnes vulnérables, lorsque ceux-ci sont en ligne. En effet, les applications d'espionnage comptent parmi leurs fonctionnalités celles du contrôle des activités internet, des urls visitées, des emails, de l'historique internet et, comme mSpy, même une fonction de blocage des sites internet que vous jugerez dangereux.