Tout ce qu'un parent doit savoir de WhatsApp

L'histoire commence par un homme nommé Neil Papworth. Il est connu pour avoir envoyé le premier message à partir d'un PC sur un autre, à distance soit le premier SMS de l'histoire en 1992.

Au cours des deux décennies suivantes, le message texte ou SMS (service de messages courts) fut la forme la plus simple et la plus populaire de communication via un téléphone.

Mais les réseaux sociaux et les développeurs d'applications autonomes ont créé de nouvelles plateformes pour l'envoi et la réception de messages, et les SMS perdent du terrain en raison de nouvelles applications de messagerie.

Une application en particulier règne en maître dans le monde de la messagerie mobile : Il s'agit de WhatsApp. WhatsApp domine la messagerie moderne, battant même la puissante application Facebook Messenger d'au moins 100 millions de messages envoyés chaque mois.

Pour les adolescents, WhatsApp offre une alternative à Facebook. Les adolescents rejoignent WhatsApp parce qu'il leur confère une vie privée et la liberté d'échanger les messages qu'ils veulent avec ceux qu'ils souhaitent. Ce qu'ils ne comprennent peut-être pas, c'est que WhatsApp fournit également les mêmes capacités à ceux qui voudraient en exploiter les données.

Alors, qu'est-ce-qu'exactement WhatsApp ?

WhatsApp est un service de messagerie qui permet aux utilisateurs d'échanger des messages texte, audio, photo et vidéo illimités via une connexion internet. Les utilisateurs l'aiment parce qu'il n'y a pas d'annonces ou de publicités, parce que cela ne coûte rien et fonctionne sur le même plan de données utilisé pour le courrier électronique et la navigation sur le Web.

Toute personne ayant un Smartphone peut envoyer des messages sans payer comme avec c'est le cas avec les SMS. Et, peut créer des groupes et partager des messages sur une large gamme de plateformes. Peu de temps après que Facebook ai racheté le service pour 16 milliards de dollars en 2014, un investisseur a déclaré à USA Today que "WhatsApp a fait pour le messagerie ce que Skype a fait pour les appels vocaux et vidéo".

Selon Bloomberg Business, WhatsApp ne remplace pas les autres plateformes utilisées par les adolescents, mais les complète. Les adolescents s'adressent à WhatsApp pour communiquer et partager des photos et des vidéos dans des groupes plus petits et plus sélectifs que des plateformes telles que Instagram, YouTube ou Facebook.

Jusqu'à quel point WhatsApp est-il populaire ? Les statistiques répondent :

  • À partir de 2015, 50% de messages supplémentaires sont envoyés en utilisant WhatsApp que SMS.
  • Environ 630 millions de personnes utilisent WhatsApp tous les jours.
  • 1 million de nouveaux utilisateurs s'inscrivent à un compte WhatsApp tous les jours.
  • L'utilisateur actif moyen utilise WhatsApp pendant 195 minutes par semaine

Avec des chiffres comme ceux-ci, il n'est pas surprenant que 30 milliards de messages WhatsApp soient envoyés tous les jours, dont 700 millions de photos, 200 millions de messages vocaux et 100 millions de messages vidéo.

Quand il s'agit de selfies, plus de 27% d'entre eux sont partagés sur les réseaux sociaux et proviennent de WhatsApp !

Ados et WhatsApp

Comme mentionné ci-dessus, WhatsApp est très populaire parmi les adolescents, la majorité des utilisateurs de WhatsApp ayant moins de 25 ans. Ceci est particulièrement vrai à l'échelle internationale. En Espagne, par exemple, une étude remontant à 2013 révèle que 76% des enfants de 11 à 14 ans utilisent WhatsApp sur une base régulière, malgré que l'âge minimum requis soit de 16 ans ou plus.

Les principales raisons de cette tendance et de cet engouement sont :

  • Essayer de s'éloigner des applications maintenant populaires auprès des adultes.
  • Choix de nouvelles applications qui n'ont pas été monétisées, ce qui signifie pas d'annonces
  • Passer des applications de style de forum public à une messagerie individuelle

Cela semble même être une réaction adolescente naturelle que d'essayer d'éviter le grand public et trouver une vie privée éloignée des personnages d'autorité dans leur vie.

Mais cela signifie également qu'ils pourraient aller de l'avant dans des eaux numériques inexplorées et potentiellement dangereuses.

Les cinq principaux dangers pour les adolescents de WhatsApp

Il y a cinq principaux pièges pour ceux et celles qui utilisent WhatsApp, tels que :

WhatsApp ne demande pas aux utilisateurs de définir des mots de passe, une fonctionnalité qui pourrait représenter un danger pour les adolescents. Si une amie ou moins ami se saisit du téléphone d'un adolescent, ils pourraient envoyer des messages parasites à quiconque semble être un des contacts de l'adolescent.

L'application est conçue pour envoyer des photos ou des clips vidéo personnalisables à n'importe qui dans la liste de contacts d'un utilisateur, fournissant une plateforme parfaite pour sexter et partager des photos inappropriées.

Bien que les utilisateurs aient 16 ans ou plus, il n'y a pas de mécanisme d'application pour l'âge requis, et les adolescents plus jeunes utilisent l'application simplement en trichant sur la date à laquelle ils entrent leur anniversaire.

Alors que Facebook, YouTube et d'autres réseaux familiers imposent des limites strictes à l'affichage de contenus inappropriés tels que la nudité ou la pornographie, à l'exception d'une requête vaguement rédigée pour étiqueter un contenu inapproprié, WhatsApp ne fournit pas une telle limite sur le contenu pour adultes.

Enfin, le danger réel avec WhatsApp va bien au-delà des mots de passe et des images. Les prédateurs en ligne utilisent souvent une technique appelée "toilettage", où ils identifient et ciblent des adolescents vulnérables ou non protégés sur des plateformes "sûres" comme Facebook.

Une fois qu'ils ont établi une connexion, ont développé un rapport et ont rendu l'adolescent naïf et à l'aise avec leur nouvel "ami", ils suggèrent de passer la conversation à une plateforme de messagerie plus privée comme WhatsApp.

Ici, la discussion se transforme souvent en quelque chose d'inapproprié. WhatsApp est encore plus attrayant pour les prédateurs, car il permet aux utilisateurs de partager leurs contacts et même leur emplacement avec d'autres utilisateurs.

L'utilisation de logiciels espions à la rescousse des parents

C'est pour cela et bien d'autres raisons encore que l'utilisation de programmes d'espionnage pour Smartphone et tablette devient presque incontournable.

En effet, en installant mSpy ou encore SpyStealth dans le téléphone de l'enfant, un parent inquiet pourra, à distance contrôler tous els contenus échangés qu'il s'agisse de photos, vidéos ou de messages.

Ces logiciels de contrôle mobile sont simples à utiliser même pour les parents les plus novices en technologie. Une fois déployés, ils récoltent les informations relatives aux activités du téléphone dont celles de WhatsApp et les retransmettent sur un compte en ligne protégé auquel seul le parent a accès.
En sus, ces deux logiciels espions pour téléphone portable, permettent d'espionner WhatsApp sans jailbreak des appareils iOS qui sont, rappelons le, très populaires auprès des jeunes.

Certes il y a des dangers mais les technologies avancent et, le développement d'application de contrôle parental rendent possible la protection des plus vulnérables en ligne.